Le monde de Juju

18 mai 2006

Tous Alien(é)s

Quand j'étais petite, on me disait toujours : "les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses". Ce ne fut que bien plus tard que j'appris la triste vérité : les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus. Surprise ! Comment deux peuplades si éloignées avaient-elles fait pour atterrir sur la même planète, y rester et y cohabiter? Mystère de la vie.

Ainsi, nous ne serions pas faits de la même chair. Comment trouver son âme soeur alors? Cette nouvelle doctrine insistait sur le fait que les hommes et les femmes ont en eux, de façon innée, des schèmes bien spécifiques. Doute. Ou peut-être est-ce juste une vague connerie, un mensonge médiatique qui permet aux gens de se déculpabiliser, de se convaincre que leurs erreurs, d'une façon ou d'une autre, étaient inscrites. Non pas dans les gênes, mais dans un livre édité à plusieurs millions d'exemplaires. Et s'il y a bien une chose plus sûre que la science, c'est l'influence des médias.

Je n'ai jamais cru en cette théorie simpliste. Je veux bien croire au Père Noël, à la petite souris, ou encore aux bienfaits d'Actimel si ça m'est remboursé... mais pas à ce bouquin. J'ai toujours pensé que les rapports conflictuels qu'entretenaient les hommes et les femmes étaient dus à la relation de séduction. Je ne parle pas ici de celle, inconsciente et omniprésente, qui a pour but de convaincre tout interlocuteur, quel que soit son âge, son sexe, que nous sommes aim-able. Besoin d'amour et de reconnaissance qui initie chacun de nos faits, chacun de nos sourires.

La relation de séduction que j'évoque ici est celle que nous entretenons, de façon plus ou moins explicite, avec "ceux de l'autre sexe". Le mot est lâché. Le problème n'est pas dû à l'autre, mais à la façon dont nous le comprenons, le cernons, le rêvons.

Mais ces livres, bien-pensants, qui nous permettent d'éviter de trop réfléchir, connaissent un succès retentissant. Ainsi nous les lisons, les croyons et partageons tous la même idéologie, en bons moutons de Panurge que nous sommes. Chic! Revoici notre amie la relation de séduction. Pas besoin d'apprendre de ses erreurs lorsqu'un livre nous décharge de tout fardeau : nous sommes différents de façon intrinsèque. Han tout s'explique (visualisation : petite loupiotte au-dessus de la tête de Juju) ...

Ou alors peut-être pourrions-nous ouvrir les yeux, nous regarder dans le miroir et constater que nous ne sommes pas incompatibles. Peut-être pourrions-nous arrêter d'avaler des couleuvres. Peut-être pourrions-nous réaliser que c'est ce genre d'ouvrage qui nous conditionne et nous amène à ancrer bien loin dans notre inconscient ces schèmes caricaturaux et réducteurs : les femmes sont bavardes, les hommes ne pleurent pas puisqu'ils sont incapables d'exprimer leur sensibilité (coeur et glandes lacrymales rigides, que voulez-vous!), nous ne serons jamais d'accord, les femmes souhaitent un foyer et les hommes ne cherchent qu'à conquérir... blablabla ...

Et alors qu'une stratégie commerciale nous donne l'impression de théories d'une modernité indiscutable, de révélations, nous ne réalisons pas qu'il aura suffit aux auteurs de mettre noir sur blanc nos échecs (et nous affirmer que nous n'y sommes pour rien) pour se penser enfin compris. Nous ne constatons pas l'aspect régressif de tout cela, nous nous rassurons dans ce qui nous détruit.

Alors j'ai décidé de continuer à croire que nous venions des mêmes ventres, et au lieu de m'installer dans de confortables excuses, j'essaie d'aller de l'avant. J'aimerai Prince et nous serons en totale harmonie, ou au moins assez compréhensifs pour le croire. Et lorsque Vénusiennes et Martiens aurons regagné, dépités, leurs planètes respectives, Prince et moi rêverons d'un monde où hommes et femmes ouvriraient enfin les yeux et comprendraient. Et partout se baladeraient des couples sereins, rassurés de savoir que l'autre est un semblable et que le challenge est de le comprendre, pas de le blâmer.

Le mot Vénus ne nous rappellerait qu'une vieille chanson et les Mars de délicieux instants. Et si un jour, dans votre télescope, vous voyez deux peuples bien seuls, un rose et un rouge, en train de bouder, vous saurez combien certaines lectures sont à déconseiller.

PS : Je suis mauvaise langue j'avoue. Ce livre peut quand même servir à caler un meuble, et oui Prince n'a pas de CAP de menuisier.

24 Comments:

Anonymous Alex said...

je ris beaucoup à la lecture de ton article j'ai moi même écrit il y a peu de temps de ça un article sur le livre "egaux mais si différents" et j'en ai une vision totalment différente.bien sur qu'on ne peut pas cantonné un homme a un etre insensible a la libido demesuré et la femme a un etre pleurnichard et parano. Mais il faut prendre cette lecture comme une caricature et une bonne occasion de rire de nos petits travers et des petits travers de l'autre! Mais c'est sur que ceux qui prennent ça pour argent comptant sont bons à enfermer "le petit manuel du comment aimer" n'existe pas et encore heureux!

00:10  
Anonymous Yojik said...

Comment tu le savais que j'ai pas le CAP de menuisier ?

07:40  
Blogger Juju said...

je sais tout de toi Yojik, méfie-toi...

12:50  
Anonymous Yojik said...

Bon ben si tu me le conseilles, je vais me méfier.
Mais de qui ?
De toi ?
Tu crois que je devrais m'abstenir de passer ici ?

18:50  
Blogger Juju said...

Hum non il faut bien que mon compteur tourne un peu...

Ou alors demande à un ami de passer à ta place (la fille bien sympa!! hihi)

20:36  
Anonymous Yojik said...

Je vais sûrement pas demander à un ami de passer. Imagine que tu le séduises.
Non, je continuerai à venir, stou.

18:37  
Blogger Juju said...

Décidément, l'idée de l'ami commence à me séduire... A réfléchir !

23:41  
Anonymous L'ami de Yojik said...

Hep hep !
On me demande ?
Qui me parle ?

00:42  
Blogger Juju said...

:-D

01:10  
Anonymous Yojik said...

Hé sac à morve !
Caisse tu fous là ? C'est moi qui l'aie vue en premier la Juju !
Allez tire-toi ou tu vas moucher rouge (et notre amitié ne s'en relèvera pas) !

18:57  
Blogger Juju said...

lol je te croyais pourtant tellement courtisé Yojik... Je pensais avoir à me battre avec des dizaines de fans en furie!

19:32  
Anonymous Yojik said...

Oui effectivement Juju, tu as raison.
Je suis depuis peu une star, mais à mon corps défendant. Et si tu savais à quel point il faut se défendre quand on commence à être connu... Enfin toi aussi tu expérimenteras ça bientôt.

Cela dit, malgré les fans et les groupies, malgré les strass et le champagne, malgré les honneurs que l'on me fait et les culottes qu'on m'envoie par la poste, je le sens en te lisant : c'est toi que j'aime. Je pourrais t'expliquer plus en détails pourquoi mais je voudrais pas gêner ton public et surtout chasser tes fans masculins en devenir qui sentiraient bien là qu'ils n'ont aucune chance, parce que notre amour il est comme ça, tellement évident quil en devient inconstestable et que quand ça commence ça peut plus s'arrêter.

A condition bien sûr que tu reviennes sur ce que tu dis dans le post suivant : que les enfants c'est bien, quand c'est ceux des autres. Parce que là, chuis a priori pas d'accord.
(Remarque quand on en aura, je changerai peut-être d'avis).

22:49  
Anonymous Yojik said...

Bon ben tant pis.
Puisqu'après une pareille déclaration tu me dis pas "Yojik sois à moi", ben je vais me pendre.

19:23  
Blogger Juju said...

Hum les enfants des autres... je les aime bien oui... en photo... Et encore, si on ne passe pas la soirée à mater l'album de la circoncision du ptit dernier.

Et oui Yokik : sois à moi!

Heureux? ;-)

21:48  
Anonymous Yojik said...

Je ne dirais qu'un mot, le même que je dirai à la mairie : "Oui".

22:11  
Blogger Juju said...

La totale, mairie et tout!

Ce fut plus facile que je ne le pensais! Suis kro forte mwa...

13:29  
Anonymous Yojik said...

Aïe !
Tu es trop forte comment ?
Genre 1m52 et zéro tonnes 170 ?

Oui parce que si c'est à ce point, va au moins falloir que tu fasses de groooooos progrès dans d'autres disciplines.
Je sais pas moi... la cuisine peut-être ?

21:51  
Blogger Juju said...

hélas tu as vu qu'en cuisine, c'est raté!

C'est pas pour rien que j'ai du temps à perdre avec un blog :-D

07:33  
Anonymous Yojik said...

Bon ben ça fait rien, la cuisine je te l'apprendrai si tu veux.
Tu aimes les pates ? Et le riz ?







(Nan je déconne)

10:45  
Anonymous Eric said...

Damned,

Je tourne le dos 5 mn (bon ok quelques jours) et ma chewie solitaire devient la fille la plus courtisée du cyber monde...
arf, je vais retourner manger des Dragibus moua !
;)
bizzzzz

13:34  
Blogger Juju said...

ahlala vous battez pas, faites comme à la boucherie, chacun son ticket...

Suivaaaaaaaaant !

21:44  
Anonymous Yojik said...

C'est cool, ils sont tous partis les autres.

Bon Juju... C'est quand qu'on se marie et qu'on fait des enfants ?
Je sais que je suis un peu pris en ce moment, mais un mot de toi et je quitte tout pour toi.

Ah pis si tu veux pas du mariage, ça sera comme une déchirure pour moi mais tant pis, je me contenterais de sexe.

19:44  
Blogger Juju said...

Ils sont rares les hommes qui savent se résigner comme toi Yojik, c'est admirable..

15:56  
Anonymous Anonyme said...

J'adore votre site video de sexe et vous f�licite avec un travail bien acomplie.

20:04  

Enregistrer un commentaire

<< Home