Le monde de Juju

12 mai 2006

Aime & Aime's

Les plus maniaques d'entre vous se souviennent sûrement du court métrage "Foutaises" (1989) de Jeunet, au fil duquel on suit les tribulations de Dominique Pinon et ses "j'aime, j'aime pas". Un prélude croustillant à Amélie et sa petite cuillère. Une vision plutôt fine des choses, puisque nos goûts sont les interfaces qui permettent aux autres de supposer ce que nous sommes, ou pas. Des millions de facteurs que nous créons et qui nous font exister, des tonnes de probabilités pour définir une personnalité.

C'est vrai c'est réducteur. Mais difficile de se définir. Dire "je suis comme ci, comme ça" est sûrement l'analyse la moins objective que nous ayons de nous-mêmes. A travers la divulgation de nos préférences et manies, nous offrons aux autres une palette à partir de laquelle ils se font une opinion.

Je me jette à l'eau...

J'aime les boîtes de toutes les couleurs, l'odeur du poulet rôti en bas de chez moi, les orages quand je suis tranquillement au sec, l'odeur du sol quand il a plu, mettre des couples de cerises en guise de boucles d'oreilles, sortir un pied de sous la couette quand j'ai trop chaud, la façon appliquée dont ma maman dessinait des maisons avec un couteau à beurre sur mes tartines de vache qui rit avant de partir à l'école, me faire la barbe de Jefferson avec la mousse du bain, la voix suave de Frank Sinatra, enlever l'étiquette des Flambys, regarder les visages tordus de ceux qui essaient de retenir un baillement, l'odeur des oignons, les coussins, appeler "minous" les animaux qui m'attendrissent, le craquement des pages d'un vieux bouquin, les trucs moches, les gens qui ferment les yeux quand ils rient, les paresseux qui glandouillent dans les arbres là bas quelque part, les mirabelles aux joues roses, le chant des grillons, les tourbillons de poussière dans les rayons de lumière, les chaussettes dépareillées, les bisous sur les paupières.

J'aime pas les vers de terre, les billets de banque rescotchés, les fruits confits dans les cakes, la sonnerie de mon réveil, le générique d'Histoires Naturelles, l'opercule doré sur les pots de Nutella, les choses impaires, quand ça me pique sous le pied, l'obscurité, ne pas comprendre une blague et faire comme si, avoir le bras tout engourdi au milieu de la nuit, faire des fautes, les larsens, les gens qui parlent fort, le papier de verre, les films mal doublés, la Danette au chocolat, mo-mo-motus.

Maintenant que vous me connaissez par coeur, laissez ici quelques-uns de vos "j'aime, j'aime pas". Qui sait, si vous devenez célèbres un jour je pourrai toujours divulguer ces données et partir au soleil tous frais payés. Pensez à mon bronzage, merci d'avance!

3 Comments:

Anonymous anouchka said...

j'aime les sourires, l'odeur du fromage qui cuit, les vieux petits couples qui se regardent avec amour, les montagnes de coussin sur un caapé, les vieux fauteuils clubs defoncés de mon bar favori

je n'aime pas la poussiere dans mes yeux, la pluie qui fait friser mes cheuveux, les gens qui ralent, les olives vertes, quand mon microonde a cuit trop els choses, qd ma mere me dit que la vie c'est dur

20:34  
Anonymous Fabien said...

J'aime l'odeur du pain sortant du four, les kinder surprise, m'endormir devant un film, freiner a fond quand on me colle de trop pres en voiture, travailler de nuit, le coca cola.

Je n'aime pas la canicule, les chats, les gens qui me colle de trop pres en voiture (et ceux qui roule en pleins phares la nuit), la foule, les imitations de coca cola.

21:08  
Anonymous Yves-Marie said...

J'aime la mélancolie que procure certaines chansons tristes, le bruit de la mer avec le coucher de soleil qui va avec, l'odeur de la pluie sur le bitume chaud l'été, mon chat qui viens commencer sa nuit de sommeil le matin quand moi je me réveille, mes longues ballade nocturne en ville quand je n'arrive pas à dormir, regarder avec le sourrire les gens tristes dans le métro, me reveiller le matin dans les bras de quelqu'un que j'aime et pouvoir rester longtemps avec au lit.

je n'aime pas attendre, l'odeur de bruler quand j'oublie un plat sur le feu, me coucher tot, la fin d'un film que j'ai adoré, les chaussure qui font mal au pieds, les gens qui font de la pub pour leurs marques fétiche, me lever le matin et tellement d'autres choses

18:24  

Enregistrer un commentaire

<< Home