Le monde de Juju

15 mai 2006

Lost, les disparates

Quinze ans avant la déferlante Lost, je jouais déjà avec mes copines, lorsqu'on dormait les unes chez les autres, à répondre à la question fatidique : si tu devais amener avec toi 3 choses sur une île déserte, lesquelles seraient-elles qu'elles sont? (en même temps, à 8 ans la grammaire c'est pas encore ça)

Déjà je tiens à souligner à l'inventeur de ce jeu (appelons-le Franz, c'est bien un nom d'inventeur) que son principe de base est assez idiot, voire ironique. Blotties dans nos sacs de couchage en plume, lovées par la chaleur électrique, dans l'attente de la sonnerie du réveil Sony, nous nous posons une question absolument existentielle!!!! N'est-ce pas? Non?... Bon...

Alors en mâchouillant nos schtroumpfs chimiques et nos oeufs gélifiés, nous réflechissions intensément à cette question dont tout le monde se fout. Jack, Kate et Sawyer ont-ils eu le temps de se dire "Tiens tiens je ferais bien un atterrissage d'urgence sur un île sauvage! Et si j'emmenais mon cd des N*Sync et mon poster grandeur nature de Jenna Jameson!" ? J'en doute. Mais bon supposons. J'atterris contre mon gré (mais terriblement prévoyante) sur une île déserte... A chacun sa conception de la situation...

Les pragmatico-pratiques : un stérilisateur d'eau, un couteau suisse et une pierre allume feu. Les Jack pensent à tout, prévoient et calculent. Ils organisent leur survie comme une opération compliquée, envisagent le long terme comme une valeur sure. En gros, si vous devez amener une chose sur cette fichue île où errent tous les enfants de 8 ans de la planète, prenez un Jack dans votre poche.

Les parano-stockeurs : un big brown bag, un stylo et une calculatrice. La survie réside dans l'amas d'objets aussi divers qu'insolites qui pourront peut-être un jour être sources de troc. Le Sawyer liste, calcule, recense et trie. Il est le hamster des temps modernes, l'épicier Olson qui manque sur l'île.

Les stratégeo-militaires : une tente kaki, un opinel kaki et un harpon kaki. La survie est une lutte, votre environnement est votre ennemi, banzaaaaaaaaaaaaaaï ! Le Locke se lève aux aurores, rampe seul sur la plage et revêt des feuilles irritantes pour mieux se camoufler. Comique à regarder, mais difficile à vivre. Il est la rigueur de l'île ondulante.

Les fugitivo-rebels : une arme, un gps et un dico multilingue. Toujours à l'affût, les Kate n'ont pas l'esprit tranquille et se méfient de tout, à commencer par elles-mêmes. Flexibles et réactives, elles se faufilent, changent et troublent. Elles sont sur l'île comme elles seraient ailleurs : aux aguets.

Les blondo-potaches : un vernis pailleté, une pince à épiler et un lisseur céramique. Ne vous inquiétez pas, la Shannon ne réalisera qu'au bout de 6 semaines qu'elle n'a nulle part où le brancher. Ca aura occupé son temps car même ici elle est o-ver-boo-kée! C'est l'anti-Jack. Mais elle rassure, on se sent toujours mieux armé qu'elle.
Peut-être à tort.

Tout ça pour dire que je ne sais pas ce que j'emmènerais. Une édition de poche de Robinson Crusoë (et oui, à qui pourrais-je m'identifier désormais)? Mes proches (soyons sadique) ? Un ipod (que la blonde rechargera en attendant que la foudre s'abbate sur sa pince à épiler) ?

Aucune idée! Mais j'aime prendre un air inspiré et faire comme si mes réponses allaient influer sur le reste de ma vie. Oui, j'ai du temps à perdre. Enfin, si vous voulez mieux que cet article, TF1 nous relance Lost avant d'avoir droit aux footeux. Oui je sais, la saison 1 on l'a vue mais en même temps je ne m'appelle pas Laroche-Joubert.

Tiens, elle emmènerait quoi elle?...

6 Comments:

Anonymous anouchka said...

moi, sur uen ile deserte, j'emmene les trois personnes que je hais le plus, et je les y laisse, en repartant avec l'helico qui a voulu m'y emmener !!!
jamais je ne serai sur une ile deserte, car c'est desert !

22:26  
Blogger Juju said...

ça... ça c'est bien dit Anouchka :-D

22:40  
Anonymous anouchka said...

par contre, j'adore les desserts....
ok ok , blague pourrie, je sors.....


------> biz

23:38  
Blogger Juju said...

mais n'oublie pas reviendre hein !

08:13  
Anonymous anouchka said...

vivi
pas de soucis
je reviendre toujours, mes blogs fidéles me manqueraient ! et le tien bcp !

12:50  
Anonymous Nell said...

Si deja a huit ans tu pensés a te perdre dans le desert, c'est qu'a 23 ans, tu penses surement a retrouve ton chemain! lol
Nan perso, je me suis jamais poser la question...Faud-il que je me la pose? Attent...Maintenant on sais jamais!
Bon Tit tete si un jour je suis pomé au fin fond de nulle part,je dirai que c'est de ta faute! Fallait pas me porté la gigne!

23:42  

Enregistrer un commentaire

<< Home