Le monde de Juju

03 août 2006

Des vacances Ju'niales, Tome 1.

Alors que j'ai devant moi quelques jours de vacances, j'avoue ne savoir qu'en faire. Rester chez moi? Bof. Partir? Oui! Mais seule, c'est pas top. Mes amis sont tous partis bronzoter en amoureux, seule ma meilleure copine est restée en ville à préparer son internat de pharma. Donc seule. L'idée au départ ne m'enchante pas. Puis finalement pourquoi pas? Après tout ça n'est pas une tare d'être célib' et lâchement abandonnée par ses amis... La décision est prise, je pars me dorer la pilule seule comme une grande, même pas peur. Je prépare ma petite valise à roulettes, la blinde de fringues et d'objets qui n'en sortiront même pas, prends Grosbisou dans mes bras et file à la gare.

Un brin lassée par la côte Méd', je prends un ticket pour les rivages atlantiques. Oh joie! 10h de train ouvriront le rideau de velours rouge de l'aventure. Les hauts-parleurs tintent trois fois et une voix douceâtre m'annonce que mon train est sur le quai. Le temps d'acheter un sprite à Grosbisou et me voilà calée dans un siège seconde classe, accoudée à la table centrale du quatuor d'assises. Je bats la mesure d'un air enjoué en calant Grosbisou face à moi. Je range tant bien que mal ma valise dans les filets me surplombant et attends impatiemment le départ du train en reluquant mollement les voyageurs quittant leurs proches sur le quai.

Un petit garçon court bruyamment dans l'allée et crie à son père qu'il veut s'installer là, près du nounours qui boit un sprite à la paille. Damned. Le père esquisse un sourire d'excuse et se place face à moi, alors que son fils s'asseoit en tailleur à mes côtés. Il me dévisage longuement puis me demande:
" - Il est à toi l'ours?
- Oui, il s'appelle Grosbisou, c'est un bisounours.
- T'es vieille pour avoir un ours !
- Oui, mais c'est un ours imaginaire vois-tu, dis-je avec un sourire forcé aux lèvres.
- Alors pourquoi je l'vois moi?
- Parce que tu es un enfant. Grosbisou est en quelque sorte mon inconscient infantile que je protège et qui me rassure.
- C'est chiant ce que tu dis, me lance-t-il.
- On ne dit pas "chiant", c'est pas bien.
- Oui, mais n'empêche que c'est chiant quand même."

Le bambin se replace correctement, face à son père absorbé dans ses lectures. Désintéressé par le monstre de foire que je suis, il joue avec une voiture miniaturisée. Un hoquet me secoue, le train démarre. Plus rien ne peut m'atteindre, les vacances commencent. Et, à peine plongée dans un livre inintéressant dont je relis la phrase d'intro pour la 4ème fois sans m'en apercevoir, le garçonnet me secoue le bras et me demande si je veux jouer avec lui aux cartes Yu-Gi-kémon.

" - Euh, c'est pas que ça a l'air compliqué mais je ne sais pas y jouer, désolée.
- T'façon à ton âge on joue pas à ça. Mais je t'apprendrai, tiens prends un tas de cartes. Alors là tu vois tu as Rattatac sous l'élément feu du Pharaon. Alors moi je te bats en mettant mon Raichu qui avec Nidorina crée un ensemble glace-spectre qui neutralise l'émission du Puzzle Millénium pour te réduire en Salamèche des ténèbres et te faire tomber dans l'oubli des tombes des Pokémon Obscurs. T'es nulle, t'as déjà perdu.
- Euh... ok... Tu veux pas regarder un film plutôt?"

Et voilà que je sors mon ordinateur portable. Maître Ignard, par l'écran alléché, me tint à peu près ce langage:
" - T'as quoi ?
- La Belle et la Blatte, Oui-Oui est un Queer et le Roi Lion.
- Mets le Roi Lion."

Me voilà partie pour 2 heures de calme. Le père s'est endormi la tête inclinée sur l'accoudoir et Grobisou me regarde silencieusement, je crois qu'il a un peu peur des voyages. Je le prends sur mes genoux, calant ma tête entre ses oreilles rondes et laisse mon ventre se bercer de ses ronronnements. Et alors que le générique d'intro est à peine terminé et que je m'émeus devant l'éternuement de Simba nourrisson, le gosse s'agite et me jette :

" - J'en ai marre, on change?
- Ca vient juste de commencer! Attends après tu vas voir, Scar fait croire à Simba qu'il a tué son père et ce dernier, accablé par la culpabilité du meurtre oedipien...
- Pas étonnant que tu voyages avec un ours si ce que tu dis est toujours aussi chiant."

Vexée par un marmot de 8 ans, j'éteins mon ordi, me cale contre la fenêtre en boudant et fixe le paysage en grognant. C'est alors qu'un contrôleur arrive, tapote l'épaule du père et lance joyeusement :
"Toute l'équipe de la Fédégrév vous souhaite un joyeux anniversaire Monsieur, et pour cela nous vous invitons, vous et votre fils, à rejoindre gratuitement la première classe."

Le père, tout content, remballe bien vite ses affaires et prend son fils par la main, petit montre que je fusille allégrement du regard alors qu'il remonte l'allée. Grosbisou me fait un clin d'oeil et nous nous endormons vite, lovés l'un contre l'autre.

Le voyage est donc passé très rapidement et il aura fallu qu'un membre du personnel m'empoigne l'épaule pour que je daigne émerger de mon coma caniculique. Je récupère en vitesse ma valise qui au passage n'a plus qu'une seule roulette. Je me retourne pour essayer de surprendre un hypothétique voleur probablement en relation avec la mafia biarrote. Rien. Je parcours donc la gare avec Grosbisou calé contre ma hanche, élégamment entourée d'un aura de plastique chauffé, ma valise supportant mal la friction avec le bitume fumant.

Me voilà donc seule, peu réveillée et un brin perdue, sur le seuil de la gare. L'air sent l'iode, les cheveux sont blondifiés et les bras des passants sun-kissed à souhait. Les vacances peuvent commencer!


7 Comments:

Anonymous stefie said...

J'aime beaucoup ce que tu écris :)

Moi aussi je voyage seule... pour les mêmes raisons que toi ! Finalement c'est pas si mal... on fait quand même de belles rencontres :D

Bonnes vacances

20:34  
Anonymous anouchka said...

la suite, la suite !

11:17  
Blogger CarrieB said...

Si tu as survécu à 10 heures de train avec grosbisou, tu pourras survivre à n'importe quoi, donc le plus dur est fait et il n'y a plus qu'à profiter!!!
La suite, la suite!

14:25  
Anonymous Oxygen said...

Oui-oui est un Queer...??!!

Celui là il faut que tu me le passe...

Mdrrrrrrrrrrrrrrr

Bizzzz Honorable Demoiselle...

20:41  
Anonymous Yojik said...

J'espère que tu nous as pas raconté des histoires, parce que souvent les gens disent qu'ils emportent leurs animaux en vacances mais en fait ils les abandonnent au bord de la route.
Et si t'as fait ça, sémal.

08:21  
Blogger Juju said...

====> Merci Stefie pour ce petit mot et bonnes vacances ;-)

====> Nounouche! Ca vient, patience!

====> Carrie tu sais si j'arrive à survivre à toutes mes bétises, c'est bien que je dois avoir du sang highlanderien qque part... on m'aurait menti?!

====> Aaaaaaah Honorable Oxygen, quel plaisir de te voir ici! Promis je le mettrai dans le colis, bien que je doute que les ptites puissent le matter! Affaire à suivre...

====> Non Yojik je n'ai pas abandonné Grosbisou, promis, et mon sumo de chat reste toujours à l'appart t'façon. Ce que je fais sépamal. Gnac.

14:24  
Blogger Voyage au centre de ma fraise.... said...

Et moi qui envisage de partir deux mois alone... c'est une bonne idée d'enmener une duduche

12:03  

Enregistrer un commentaire

<< Home